Contact

E-mail

Adresse E-mail d'Iquietis

Actualités

icone facebook icone twitter

Partenaires

  • tl_files/iquietis/assureurs/services_funeraires.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/LOGO-FAPE.jpg

  • tl_files/iquietis/lien_utile/libramemoria3.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/santilly.png

  • tl_files/iquietis/assureurs/leclerc.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/pompes-funebres-generales.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/pompes-funebres-dignite.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/pompes-funebres-roblot.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/funeraire-france.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/Logo_Rebillon.jpg

  • tl_files/iquietis/assureurs/SPO poiur site.jpg

Liens utiles

Ban (2)
Logo iquietis petite taille
Cen140
Libramemoria
Amaryllis
D&ecute;cès, Obsèques, Deuil
Prévoir ses Obsèques

Aller sur le catalogue marbrerie d'Iquietis

Transport du défunt

Organisation d’obsèques : le transport du défunt

Il est fréquent qu’une personne décède dans un autre lieu qu’à son domicile (dans un hôpital, dans une maison de retraite…) ; le corps du défunt doit alors être transporté, dans un véhicule spécial, du lieu du décès vers la chambre funéraire : les pompes funèbres prennent en charge le transport du défunt. Renseignez-vous cependant sur les tarifs de transport du défunt car ils fluctuent ; c’est pourquoi iQuietis vous propose de recevoir gratuitement les devis de pompes funèbres de votre région.

Récapitulatif concernant le transport du défunt
1)    Le transport avant mise en bière
Egalement appelé « transport à visage découvert », le transport avant mise en bière s’effectue entre le lieu du décès et la chambre funéraire.
2)    Le transport après mise en bière
Obligatoire, le transport après la mise en bière permet de déplacer le défunt vers un lieu de culte ou un cimetière.
3)    Le transport vers l’étranger
Certaines familles choisiront d’inhumer leur proche dans son pays d’origine ; lors de l’organisation des obsèques, il leur faudra alors envisager un transport international et se renseigner auprès des ambassades et consulats.
4)    Le transport d’une urne funéraire
Si vous souhaitez pratiquer une dispersion, le transport de l’urne, après crémation, est indispensable.


Le transport du défunt avant mise en bière
Depuis le décret du 5 août 2008, il est autorisé de transporter la personne décédée, sans mise en bière, du lieu du décès vers une chambre funéraire, ou vers son domicile : ce transport avant mise en bière est également appelé « transport à visage découvert ». Le transport avant mise en bière doit impérativement être pratiqué par des professionnels des pompes funèbres et se faire dans un véhicule agréé, équipé d’un caisson de refroidissement.
Le transport funéraire avant mise en bière doit être effectué dans les 24 heures suivant le décès ; l’autorisation du transport funéraire doit être demandée au maire de la commune du décès. Cependant, depuis le 6 août 2010, la présence du maire ou de son représentant n’est plus nécessaire pour le transport funéraire avant mise en bière.
Important : ce délai peut être repoussé à 48 heures si des soins de conservation du corps (thanatopraxie) sont administrés. Par ailleurs, si le transport funéraire dépasse 600 kilomètres, des soins de conservation du corps seront indispensables.

Le transport du corps après mise en bière
Pour transporter le défunt du lieu de mise en bière vers le lieu de cérémonie ou le cimetière, il est possible d’utiliser un fourgon mortuaire ou un corbillard ; le corps du défunt ne pourra être transporté dans un véhicule de cérémonie qu’après fermeture du cercueil.
Si la famille du défunt décide de l’inhumer dans une commune autre que la commune du décès, des scellés seront apposés sur le cercueil, sous la surveillance de la police et avec l’autorisation du maire ; cette pose de scellés donne lieu au paiement d’une vacation funéraire.
Important : le cercueil devra impérativement comporter 4 poignées, ainsi qu’une cuvette étanche biodégradable.

Le transport du défunt vers l’étranger
Pour les familles souhaitant rapatrier le corps du défunt vers son pays d’origine, la loi ainsi que les accords internationaux concernant le transport funéraire (notamment les accords de Strasbourg et de Berlin) imposent que la mise en bière se fasse dans un cercueil hermétique ; il s’agit d’une enveloppe en zinc ou en tôle galvanisée (dotée d’un filtre épurateur) venant s’incorporer dans le cercueil afin d’équilibrer les pressions entre l’air contenu dans le cercueil et l’extérieur. Là encore, la police assistera à la fermeture du cercueil et établira un procès verbal.
L’entreprise de pompes funèbres, en fonction des prestations exigées, prendra en charge le transport routier ou aérien du défunt ; les pompes funèbres effectueront également, pour vous, les démarches administratives concernant le transport d’un corps à l’étranger.
Important : certains pays exigent que des soins de thanatopraxie soient pratiqués avant le transport funéraire.

Le transport d’une urne funéraire
Après la crémation, la famille du défunt peut décider de transporter l’urne funéraire ; le transport cinéraire peut être effectué par toute personne, par envoi postal ou aérien. Les cendres contenues dans l’urne funéraire sont stériles et ne représentent aucun danger ; cependant, les compagnies aériennes refusent généralement de considérer l’urne funéraire comme bagage à main. Le certificat de décès et le certificat de crémation seront exigés.
Important : pour tout transport cinéraire à l’étranger, la famille du défunt devra se renseigner auprès du consulat afin de connaître tous les documents à fournir pour le transport de l’urne funéraire.

iQuietis continue de vous aider dans l’organisation des obsèques avec d’autres dossiers :
-    Les démarches administratives
-    La concession
-    La chambre funéraire
-    Le don du corps
-    La thanatopraxie